Ce travail commence au tout début, dès la genèse du projet, et se retrouve tout au long du processus de création artistique mais également sur les plans opérationnels et administratifs. Autant dire que nous mettons en place tout ce qui est possible à notre connaissance pour éviter que les drones se percutent.

Aujourd'hui nous allons vous détailler deux phases de ce travail.

1 - Le choix du site de vol

Tout commence dès le premier coup de fil, en effet lorsque l'on nous demande un devis pour un spectacle de drones, nous regardons d'abord à partir des cartographies le site de vol envisagé par le client.

Car comme expliqué dans notre dernier article, il y a besoin pour un spectacle de drones d'un périmètre de sécurité, tout autour d'une zone de vol, et tout cela prends de la place, il faut donc que l'on s'assure dès le départ que le site de vol envisagé soit adapté pour contenir : Une zone de vol, un périmètre de sécurité qui entoure et confine la zone de vol, ainsi qu'une zone prévue pour l'accueil du public.

Une zone de vol est au minima un volume de 100m de façade, 50m de profondeur et 100m de hauteur, ceci afin de pouvoir avoir la place d'écrire dans le ciel par exemple, mais aussi de pouvoir réaliser des animations en 3D.

Le dimensionnement de la zone de vol est très important, car pour faire voler plusieurs centaines de drones, il faut de la place ! C'est donc pour cela que nous avons défini un volume de vol minimal dans notre processus de travail, il nous arrive dons de devoir refuser de voler à certains endroits, afin de garantir un spectacle grandiose et visible de tous.

Une fois que le volume de vol correspond aux besoins artistiques, celui-ci est validé par les équipes techniques et est transmis à l'équipe de création artistique.

2 - La conception du spectacle

Tout d’abord la conception d'un spectacle de drone, repose sur deux notions incontournables : l’espace et le temps.

L’espace disponible est défini par le volume de vol dont nous avons parlé lors du premier chapitre. Celui-ci est mesuré par l’unité de mesure suivante : le mètre.

Le temps disponible, est défini par la capacité maximale de la batterie du drone. L’unité de mesure est : le fps. Fps signifie frame-per-second (Images par secondes). Nos drones ont pour fréquence 24fps, donc une seconde est divisée en 24 frames. Ce qui signifie qu’un spectacle de dix minutes sera constitué de 14 400 frames (10x(60x24)).

Donc nous avons dans notre logiciel de conception 3D, un algorithme spécifique aux spectacles de drones qui vérifie à chacune des frame que chacun des drones respectent une distance minimale de 1,5 mètres entre eux.

Alors pour un spectacle de 10 minutes avec 400 drones, l’algorithme va vérifier plus de 5 760 000 valeurs. Si jamais parmi l’une de ces valeurs, l’une d’elle est inférieure à 1,5 mètres, une alerte est affichée sur notre logiciel de conception afin que la valeur soit corrigée.

Une fois que toutes les valeurs sont corrigées et validées, celles-ci sont exportées dans un fichier qui sera celui utilisé par le télépilote.

Un fichier de vol est donc certifié conforme dès sa création il est donc impossible qu'un fichier de vol prévoit la collision de deux drones entre eux !

Lors du prochain article nous vous ferons découvrir comment les collisions sont évités lors du pilotage de la flotte de drones.

Vous souhaitez créer un événement marquant avec la réalisation d’un spectacle de drones lumineux ? Nous serons heureux d’échanger avec vous sur votre projet et de vous fournir de plus amples informations.

contactez-nous

Découvrez nos autres articles

06 JUILLET 2024

L'ajout des métiers du spectacle de drones dans la convention collective du spectacle vivant

06 JUIN 2024

Des règles de sécurité similaires aux feux d'artifice ?

16 Mai 2023

Nos engagements et objectifs